L’Accident Vasculaire Cérébral (AVC) : Comment soigne-t-on l’AVC ?

L’Accident Vasculaire Cérébral (AVC) : Comment soigne-t-on l’AVC ?

Alban Mininno, Etiopathe à Dakar Bien être

Un accident vasculaire cérébral (AVC) ou attaque cérébrale est une défaillance de la circulation du sang qui affecte une région plus ou moins importante du cerveau.

Il survient à la suite de l’obstruction ou de la rupture d’un vaisseau sanguin (entraînant une hémorragie) et provoque la mort des cellules nerveuses, qui sont privées d’oxygène et des éléments nutritifs essentiels à leurs fonctions.

Les personnes atteintes par cette urgence manifestent les signes d’un AIT (Accident Ischémique Transitoire) :

  • Paralysie ou engourdissement d’une partie du visage (déviation de la bouche…) ;
  • Problèmes d’élocution, impossibilité à émettre une parole ou à trouver ses mots ;
  • Perte de force ou de motricité au niveau d’un membre (bras, jambe) ou d’une partie du corps ;
  • Maux de têtes violents avec des vomissements et des vertiges ;
  • Troubles dans les sensations de toucher ou de la vue.

L’accident vasculaire cérébral touche les personnes âgées comme les jeunes. Mais, il est plus fréquent chez les 50 à 65 ans.

Le traitement dépend évidemment de la cause exacte de l’AVC et de sa gravité. Cela peut provoquer la mort. Pour les plus chanceux, des séquelles peuvent être présent à vie : hémiplégie (trouble sur la moitié du corps sur le plan moteur et sensitif), aphasie (trouble de la parole), trouble de la déglutition, trouble des expressions de la face, trouble de l’équilibre ou encore de la mémoire.

Ce que dit l’Etiopathie :

La vision unique de l’étiopathe face à la maladie, lui permet d’être des plus efficaces. En effet, son but est d’annuler les récidives et la chronicité de la maladie, en travaillant sur la cause directement (Etio= cause, pathos= maladie).

L’étiopathie fait un travail remarquable sur la récupération post-AVC. Il faut néanmoins pouvoir commencer le travail le plus tôt possible. La rééducation se fait toujours avec l’aide d’un  kinésithérapeute, par un travail coordonné et en synergie. Les résultats sont très positifs.

Des théories ont été avancées sur la prévention des AIT/AVC par l’étiopathie. Cependant, rien n’est sûr et cela n’a malheureusement pas fait l’objet d’une étude clinique sérieuse à ce jour.

Alban Mininno, Etiopathe à Dakar

Pour aller plus loin :

Pierluigi Locchi, Comment soigne l’Etiopathie : les traitements de A à Z, Edition Avenir des Sciences

http://www.who.int/gho/fr/

http://www.ameli-sante.fr/accident-vasculaire-cerebral-avc/definition-avc.html

http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/avc/sa_4730_avc_recidives_traitements.htm

1119 fois

AVC, AIT, Neurologue Dakar, Urgence Dakar, Kinésithérapeute Dakar, cerveau, perte de parole, hémiplégie, paralysie,