Le Tennis-Elbow : Comment soigne-t-on le Tennis-Elbow ?

Le Tennis-Elbow : Comment soigne-t-on le Tennis-Elbow ?

Alban Mininno, Etiopathe à Dakar Conseils et astuces

L’épicondylite, ou « tennis-elbow », est une tendinite douloureuse de la face externe du coude. Cette lésion inflammatoire apparaît souvent après une sollicitation du bras importante et/ou répétée. Même si elle est beaucoup décrite chez le joueur de tennis, cette tendinite touche de nombreux travailleurs, manuels ou non. Les douleurs sont localisées au coude et peuvent descendre jusque dans la main, ou alors plus rarement remonter vers l'épaule. Il y a aussi possiblement une sensation de faiblesse en soulevant des objets, même aussi légers qu’un crayon. Dans tous les cas, il est indispensable de s’échauffer et de faire des exercices d’étirement avant les entraînements et les compétitions, et d’éviter tout effort excessif.

Les principaux facteurs contribuant au développement d’une épicondylite sont les suivants :

  • Exécution d’activités et gestes répétés impliquant la main, la torsion ou l’extension de l’avant-bras ;
  • Exécution de mouvements saccadés de lancer, ou de frapper ;
  • Utilisation d’un outil avec composante vibratoire (ex: ponceuse).

Il s'agit de la maladie qui affecte le plus fréquemment le coude avec une prévalence entre 4 % et 5 % chez une population générale. Selon les données de la CSST, au Québec en 2009, les tendinopathies du coude totalisent environ 11 % des accidents de travail liés à une surutilisation. Selon la littérature scientifique, les symptômes dureraient en moyenne de 6 mois à 2 ans, récidiveraient dans 26 % des cas et provoqueraient des inconforts mineurs dans 40 % des cas, nuisant ainsi à un rendement fonctionnel optimal.

Ce que dit l'Etiopathie:

L'épicondylite (ou “tennis-elbow”) relève directement de l'étiopathie. Pour calmer votre souffrance, votre étiopathe réajustera vos articulations. Que ce soit sur votre coude, votre poignet ou bien votre colonne vertébrale, tout devra être vérifié. Il effectuera enfin une technique étiopathique sur le muscle directement.

La pratique du tennis ou du golf ne sont pas les causes de l'affection, mais des facteurs qui l'exacerbe. On ne compte plus les joueurs de tennis à “golf-elbow” ou les praticiens de golf à “tennis-elbow”. Ces classifications ne correspondent à rien de précis. On obtient des résultats positifs constants sans aucune médication après un nombre d'interventions limité (de quatre à huit selon le degré d'évolution).

Alban Mininno, Etiopathe à Dakar

(Pour aller plus loin: Pierluigi Locchi, Comment soigne l'Etiopathie: les traitements de A à Z, Edition Avenir des Sciences).

864 fois

tendinite, tennis, sport, coude, tennis-elbow,